Panier
()
Françaisfr
Le style baroque des meubles Marquis de Bérangose

Styles Baroque et Pop

les origines

Le style baroque

L'origine du style Baroque

Le style baroque est un mouvement artistique qui voit le jour en Italie entre le 16 ème et 18 ème siècle, il apparaît plus précisément en 1580. On en retrouve les prémices avec Michel-Ange.

Il se propagera par la suite dans tous les arts, musique, peinture, théâtre, sculpture, architecture…

C’est grâce à l’église catholique qu’il se répand à travers l’Europe. Elle s ‘approprie ce style lui permettant de dramatiser et théâtraliser les scènes représentées à travers les statues et peintures.

Il sera très présent en Espagne, Europe Centrale et aux Pays Bas sous sa forme « classique », puis sous sa forme « tardif » ou « rococo » en Allemagne, en Autriche et Bohème vers la fin du 18ème  siècle, période à laquelle il connaitra un grand succès.

En architecture il est reconnaissable par son opulence et sa surcharge décorative. Il préfère les formes courbes et ovoïdes aux lignes droites. Très ostentatoire, voir pompeux, il est chargé de détails, jouant avec les pleins et les vides, les motifs, la perspective et le trompe l’œil.

Il en impose par sa profusion de détails, ses dorures et ses volutes.

Nous pouvons donner comme exemple certaines églises italiennes notamment la basilique St Pierre de Rome, Saint-Nicolas de Malá Strana à Prague ou encore la basilique d’Ottobeuren en Bavière.

 

 

Comment est-il devenu un style ?

À l’origine le mot Baroque vient du portugais barroco signifiant « pierre de forme irrégulière », il a été attribué plus tard à ce courant stylistique par les historiens de l’art.

C’est en 1878 que le style baroque rentre dans le dictionnaire de l’académie française et devient de ce fait moins dépréciatif.

À l’époque on avait tendance à parler du baroque, lorsque le style était étrange, fantasque, décalé et n’avait rien de classique.

Heinrich Wölfflin imposera cette catégorie esthétique en 1915 dans ses principes fondamentaux d’histoire de l’art. Philippe Beaussant dira du Baroque que « c’est un monde où les contraires seraient possibles ».

Petit à petit le style baroque acquiert ses lettres de noblesse au point d’être de nos jours devenu un style incontournable pour les professionnels et les amateurs de la décoration.

Les éditeurs de mobilier, blog de décoration, magasin de bricolage ont participé à démocratiser ce style. On trouve aujourd’hui facilement dans les boutiques de déco ou sur les sites e-commerce, des  lustres baroques, mobilier baroque, papier peint baroque et autres. Le style Baroque à même souvent sa catégorie, aux côtés des autres styles « classiques », « industriel » et « vintage »…

 

 

De nos jours, le baroque « industriel »

La nature incompatible avec la production industrielle a obligé les enseignes de décoration a n’utilisé qu’une faible partie de ses composants, ses caractéristiques, ses formes ou ses couleurs pour le faire entrer dans leurs catalogues.

Tous proposent des versions revisitées du baroque.

Fabriqué en série et avec des matériaux peu onéreux, ils permettent d’avoir un meuble de designer facilement reconnaissable chez soi « de style baroque » et qui interpelle.

On peut facilement reconnaître une décoration de style baroque à certains objets de décoration ou du mobilier. Miroir doré de style rococo, lustre à pampilles et papier peint en trompe l’œil à volutes ou canapé en velours capitonné…
 

 

L’essence du style

Mais ce qui fait l’essence du Baroque ce n’est pas que la richesse de l’ornementation, c’est aussi son processus de fabrication.

Son mélange des matières, laque brillante, nacre ou dorure, le choix de matériaux nobles ; tels que le bois, le métal et le marbre, l’assemblage des éléments entre eux, la finesse du détail.

Seul des artisans hautement qualifiés et chacun dans sa spécialité peuvent réaliser de telle pièces.

C’est ce qui faisait de ces monuments, meubles ou sculptures des œuvres à part entière et uniques.

Ces pièces étaient des démonstrations de savoir-faire, des chefs-d’œuvre comme on les appelle dans le compagnonnage.

C’est ce que le Marquis de Bérangose souhaite faire perdurer pas le biais de ses créations.
Le savoir-faire des artisans, cet assemblage de matériaux et de matières, et ces séries limitées qui font de vos objets des pièces d’exception !

Les définitions du style

Le style Pop

Que définit-on par style Pop ?

Dans les années 1950 les industriels s’intéressent aux adolescents. Plus particulièrement à leur argent de poche et ce dans quoi ils pourraient le dépenser.

Surfant sur la vague de recherche d’identité, de personnalité, ils fabriquent une multitude de produits à la portée de leurs bourses. On voit fleurir, tee-shirt, blousons en cuir, motos, magazines, objets de décoration, musiques et films. C’est à cette période que la musique Pop fait son apparition.

La musique Pop, dite « de variété en France », s’inclut de mouvement de masse.

Selon Hubert Artus, Il évoque une notion de "culture de masse" qui est venue s'ajouter, se superposer et parfois s'opposer à ce que l'on appelle traditionnellement la "culture de classe". Dans son acception anglo-saxonne, le mot désigne "ce qui sort de la rue" par opposition à ce qui est "issu de l'université, de l'élite ou des milieux autorisés".
Le mot "pop" est la contraction du terme anglais "popular" qui n'a pas vraiment d'équivalent en français. On le traduit communément par "populaire" au sens "de ce qui vient du peuple", « de la rue ».

Il met "l'intérieur à l'extérieur et l'extérieur à l'intérieur", comme l'a indiqué Andy Warhol. Le surgissement des boîtes de soupe Campbell sur les murs des galeries de Soho et le détournement des codes de la publicité s'inscrivent dans cette démarche. Il "sort de la rue" les enseignes, les marques, les graffitis.

Hier "underground", aujourd'hui "mainstream", la pop traduit l'évolution de la place de la culture dans la société de consommation. Le mouvement pop reste pour autant un mouvement "contre-culturel" et "militant" qui cracke tous les codes. 

 

 

Caractéristiques du style Pop

Le style POP s’inspire de la gamme chromatique de couleurs vives ou acidulées des comics apparu pendant la seconde guerre mondiale. Il puise son inspiration aussi dans le milieu industriel avec la fabrication d’objet en série, le monde de la consommation et de la publicité.

Mais le style Pop ne se résume pas aux couleurs employées, c’est aussi un jeu de contrastes et de matières.
Dans le design et le mobilier c’est l’apparition des plastiques et des vinyles, ce qui permet aux designers de créer des formes extravagantes. L’ouverture de champ est immense et la créativité à cette époque s’en ressent.

Des designers comme Verner Panton ou Eero Saarinen, vont très vite le comprendre et en profiter pour marquer cette période de leurs créations.

Les formes arrondies s’invitent dans les intérieurs.

 

 

Qu’est-ce qu’un intérieur POP ?

C’est une période (les sixties) où il faut être original et se faire remarquer, il faut se démarquer.
On cherche à tous prix casser les codes et on veut que son intérieur soit à son image.

En matière de décoration on choisit quelques beaux objets, plutôt que d’avoir un intérieur surchargé.
Les meubles sont souvent imposants de par leurs designs et leurs formes, ce qui les rend encombrants.
Par conséquent on prend le temps de choisir ses meubles et de réfléchir à sa décoration.
Et si l’on doit acheter un élément assez volumineux, une étagère par exemple, on la prend plutôt très colorée.
A la fois pour qu’elle se voit et pour amener du peps et de la tonicité dans son intérieur.

Le style Aristo-POP est le nom trouvé par le Marquis de Bérangose pour caractériser ses créations, il s’inspire du style baroque, et du style Pop en les mélangeant habilement.